0 Flares 0 Flares ×

Plusieurs religions cohabitent de manière pacifique en Corée.
Actuellement, la religion principale est le Christianisme, suivi de près par le Booddhisme. La société coréenne est aussi fortement empreinte de valeurs confucéennes et de croyances chamanique. Toutefois, presque la moitié de la population se considère athée;

Le Christianisme

Le Christianisme concerne 31,6 % de la population, dont 24 % de protestants et 7,6 % de catholiques. Introduit au XVIe siècle, le christianisme a pendant longtemps été réprimé et même parfois interdit en Corée du Sud. Ce n’est qu’à partir de 1945 que le christianisme s’est vraiment répandu. En effet, les chrétiens étant réprimés sous le régime communiste au Nord, la majorité de la communauté a migré vers le Sud. Plus tard, la communauté chrétienne Sud-Coréenne s’est engagée pour lutter contre la dictature militaire. La cathédrale de Myeong-Dong, située au cœur du centre-ville de Séoul, est une importante église catholique. Elle a été fondée par des missionnaires catholiques français, et elle est le siège de l’Archidiocèse de Séoul. C’est la première église en briques de style gothique français en Corée, sa construction a débuté en 1892.


Le Bouddhisme

Le bouddhisme a été introduit en Corée au IVe siècle apres J-C par des moines chinois. Rapidement, il devient une religion d´Etat dans les royaumes de Koguryo (en 372) et de Paekche (en 384). En même temps, il introduit de nombreux éléments de la culture chinoise, qui ont une influence décisive sur la culture coréenne. Notamment sur l´écriture chinoise (encore très présente en Corée aujourd´hui). Par la suite, beaucoup de prêtres coréens sont allé au Japon pour y enseigner le bouddhisme. Aujourd’hui il existe encore de nombreux temples bouddhiste en Corée, à visiter absolument !


Le Confucianisme

Bien que seulement 3% de la population se déclare confucianiste, la société coréenne est encore très fortement teintée de valeurs confucéennes. Le confucianisme est aujourd’hui toujours bien visible dans la société coréenne et dans la mentalité des coréens. Quelques rites confucianistes majeurs sont encore aujourd’hui pratiqués comme le Jongmyo Jerye au sanctuaire de Jongmyo et le Seokjeon Daeje à Seonggyungwan. Parmis les valeurs confucéennes, on retrouve le li qui est l’harmonie entre les hommes et dans le monde. Il détermine les devoirs de chaque homme, envers les autres hommes et envers les êtres spirituels supérieurs. Le ren représente la bonté, l’humanité, la charité que l’homme doit avoir vis-à-vis de ses semblables selon une hiérarchie très précise qui va de l’individu à la famille, à l’état, à l’humanité. Très peu de personnes parviennent à atteindre le ren, vertu suprême qui fait de l’individu un homme supérieur. Ainsi on retrouve dans la société coréenne une hiérarchie dans les relations sociales, mais aussi une volonté de perpetuelle à s’améliorer que ce soit par les études, le travail, la famille ou les amis.


Le Chamanisme

Le chamanisme est la plus ancienne religion de Corée, venue probablement de Sibérie à la Préhistoire. Le chamanisme coréen est encore une religion très vivante. Bien qu’empreint de ses origines sibériennes, il a de nombreux caractères nationaux, qui lui ont valu un renouveau dans le dernier quart du XXe siècle.
Les chamans sont la plupart du temps des femmes, appelées mudangs. Leur équivalent masculin est le paksu, mais il est beaucoup plus rare. En tant que chaman, la mudang apporte des soins, attire la fortune, communique avec les esprits des morts, y compris les personnes célèbres, prononce des malédictions. Alors que traditionnellement ce sont plutôt les personnes âgées qui demandent conseil aux chamans, aujourd’hui de plus en plus d’étudiants et de jeunes diplômés y vont. Notamment pour vérifier leur compatibilité amoureuse avec une personne, savoir ce que leur réserve le futur. Souvent les coréens vont consulter une mudang pour choisir le nom de leur enfant afin de lui porter chance !

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 0 Flares ×