0 Flares 0 Flares ×


    Les plats les plus courants

    La Corée est un pays reconnu pour la variété et la qualité de sa cuisine. Ses grands classiques ne sauraient éclipser un répertoire unique à la gloire du goût sous toutes ses formes et sous tous les modes de préparation. Cette cuisine se distingue de celles des pays voisins, notamment le Japon et la Chine.

    Au-delà de l’harmonie de ses couleurs, la cuisine coréenne est très saine et nutritionnellement bien équilibrée. Son menu, composé principalement de riz, notamment accompagné de diverses de fruits de mer, de soupe, de kimchi, de viandes et de plats d’accompagnement, est en effet apprécié pour ses bienfaits sur la santé, particulièrement dans la prévention de l’obésité et des maladies telles que l’artériosclérose, l’hypertension, le cancer, etc. C’est la raison pour laquelle l’alimentation coréenne a été désignée en 2004 comme « cuisine exemplaire nutritionnellement équilibrée » par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le kimchi a été cité par « Health Magazine », revue spécialisée dans la santé, comme l’un des cinq plats les plus sains au monde.

    Banchan

    Le repas typique coréen conprend des petites assiettes (Banchan) qui accompagne le plat principal, en plus du riz, d’une soupe et du kimchi. 3 assiettes, 5 assiettes et jusqu’à 12 assiettes peuvent être servis.

    Le Kimchi (Choux fermenté aux piments)

    Probablement la spécialité coréenne la plus connue, le Kimchi est servi à chaque repas. Les coréens en raffolent et en mangent près de 40kg par an et par personne. Plein de vitamine A, B et C, le kimchi contient aussi une bactérie appelée lactobacili. Cette dernière, est extrêmement bénéfique pour la santé. Selon de récentes études, le kimchi préviendrait les infections du colon, aide à la digestion et réduirait même le risque de cancer !

    Très épicé, le kimchi peut-être composé de radis ou de chou fermentés. la sauce rouge est un mélange de piment, d’ail, de vinaigre et de sel.

    Bulgogi

    La « viande au feu » – également connu sous le surnom de « barbecue coréen » : viande marinée puis grillée, généralement du bœuf ou du porc. Les préparations et les modes de cuisson (par exemple en grillade sur des braises, à la poêle ou en pot-au-feu) varient suivant le goût ou la texture recherchés.

    Le bœuf se prépare souvent avec une base de sauce de soja, de sucre, avec de l’huile de sésame ou du jus de poires coréennes. C’est vraiment très délicieux et apprécié de tous.

    t1

    Le Bibimbap

    Le Bibimbap est un plat très populaire en Corée, mais qui n’a pas de recette bien établie. La plupart du temps, il s’agit d’un mélange de riz, de viande, de légumes sautés et d’un œuf sur le plat, le tout relevé par une sauce au piment à la coréenne et servi dans un bol en fonte chaud. Il peut s’agrémenter de soja, de kimchi, d’algues, etc…

    Le Galbi

    Le « Galbi » ou « Kalbi » désigne généralement une variété de plats de viande cuite ou grillée dans la cuisine coréenne. Le plat est composé de bœuf mariné (ou de porc) avec une sauce de soja coréenne. Le galbi peut aussi être fait de côtes non cuites. Le nom complet de ce plat est Galbi gui, bien que gui (grillade) ne soit pas souvent précisé.

    Le Kalguksu

    Le Kalguksu (littéralement « nouille couteau ») est un plat coréen composé de nouilles faites à la main, saupoudrées de farine de blé puis coupées au couteau, et servies dans un large bol avec un bouillon et accompagnées d’autres ingrédients. Traditionnellement considéré comme un plat de saison, il est le plus souvent consommé en été. Son nom vient du fait que les nouilles qui le compose ne sont pas extrudées ou filées, mais coupées.

    Le Samgyopsal

    Le « Samgyeopsal » est un plat coréen très apprécié en Corée qui se compose de tranches de poitrine de porc. La viande n’est pas marinée, ni assaisonnée, mais cuite directement dans une poêle ou sur une plaque/grille de cuisson posée sur un réchaud au milieu de la table. On cuit soit-même les grandes tranches de poitrine de porc : on les tient d’un côté avec une pince et de l’autre on les découpe en petits morceaux à l’aide de ciseaux. Ce plat très convivial est très souvent une occasion de boire l’alcool local très prisé par les coréens : Le « Soju » (voir rubrique “alcool”).

     

    Le Pajeon

    Le « Pajeon » est une variété de jeon (crêpe coréenne) qui est fabriqué à base de farine et d’oeuf. On l’appelle souvent  « pizza coréenne » car elle peut se composer de différents ingrédients. On peut y ajouter, selon ses goûts, du kimchi, des fruits de mer, ou encore des légumes frais comme par exemple des carottes ou des oignons.

    Le Mandu

    Dans la cuisine Coréenne le terme mandu dénote généralement un type de ravioli fourré, similaire au buuz Mongolien et au mantis Turque, et certaines variantes sont similaires au jiaozi Chinois et au gyozaJaponais. Si les raviolis sont grillés ou frits ils sont appelés gunmandu ou bien  appelés jjinmandu lorsqu’ils sont cuits à la vapeur, et mulmandu lorsqu’ils sont bouillis. Les mandus sont généralement servis avec une sauce d’accompagnement, composée de sauce de soja et de vinaigre.

    Le Galbitang

    De la soupe de côte de bœuf. C’est l’une des soupes les plus communément trouvée dans la cuisine Coréenne. Traditionnellement, les côtes de bœuf sont bouillies pendant 5 heures avant d’être servies. Des oignons verts tranchés sont ajoutés plus tard. On y ajoute généralement leur riz au bouillon avant de manger. Cette soupe est l’entrée la plus courante lors des mariages traditionnels coréens ainsi que dans les salles de mariage, mais elle est également présente lors des coutumes funéraires.

    Le Samgyetang

    Le samgyetang, est une soupe de poulet au ginseng. C’est donc un plat très énergisant. Il est traditionnellement servi durant l’été pour compenser les pertes liées à la transpiration excessive dûe à la chaleur ou aux efforts physiques.Généralement, un poulet entier est mis à cuire dans un bouillon avec du ginseng Coréen, des fruits de jujube secs, de l’ail, du gingembre et du riz gluant.

    Kimchi Chigae

    Le kimchi chigae est une soupe très populaire faite principalement à base de kimchi.  Elle est souvent préparée en utilisant du kimchi plus vieux et plus fermenté, créant ainsi un goût plus fort et savoureux, ce qu’un kimchi plus jeune ne parviendrait pas à faire.


    Les alcools traditionnels coréens

    L’alcool en Corée fait parti intégrante de la culture locale. Souvent après le travail, les coréens iront prendre un verre avec leurs collègues. Réél facteur de lien social, l’alcool se consomme généralement tout en mangeant ou en faisant des jeux à boire.

    Le Soju

    Véritable « vodka » coréenne, cette boisson alcoolisée titrant généralement aux alentours de 20° se déguste surtout lors des repas entre collèges ou entre amis. Disponible presque n’importe où à un prix dérisoire (environ 80 centimes d’euro la bouteille), le soju véhicule de nombreux codes et fait partie intégrante de la culture coréenne. Il est par exemple d’usage de ne jamais remplir son propre verre mais de le faire remplir par quelqu’un d’autre, dont on remplira le verre à son tour. D’autres traditions peuvent être citées, tel que le fait de ne jamais laisser un verre vide ou de remplir un verre la main gauche posée sous l’avant-bras droit.

    Le Makgeolli

    Le makgeolli est un alcool traditionnel de Corée qui a beaucoup d’effets positifs pour la santé, il contient des protéines et de la vitamine B. C’est pourquoi, le makgeolli  est bon pour la peau. Ainsi, il aide la circulation du sang et participe à l’accélération du métabolisme parce qu’il a de l’alcool. Il enlève aussi la fatigue qui s’accumule dans le corps. Il est bon pour le régime, si vous le buvez régulièrement. Enfin, il contient beaucoup de ferments lactiques, environ 7 à 800 centaines de millions. On peut même prendre des bains au makgeolli . Il en existe différentes sortes et est considéré comme l’équivalent du vin en Corée.

    La Bière (Maekju)

    Parmi la grande variété d’alcool présente sur le marché coréen (soju, makgeolli, bière, pokpunja, etc.), le Pays du Matin Calme compte de nombreux types de bières nationales avec sur le podium la Hite, la Cass et la Max. Généralement très lègéres comparé aux bières europénnes, les coréens n’hésitent pas à y ajouter un peu de soju. Ce cocktail est appelé Somaek (contraction de “soju” et “maekju”)


     

     

    0 Flares Facebook 0 Twitter 0 0 Flares ×